La stratégie nationale

Le Grenelle de la Mer a proposé la définition d'une stratégie nationale et d’une méthodologie de gestion du trait de côte, du recul stratégique et de la défense contre la mer. Cet engagement, après concertation, a permis d’aboutir fin 2011 à la définition d'une stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte 2012–2015, sous-titrée "vers la relocalisation des activités et des biens". Pour faire suite à ce premier programme d’actions, un nouveau programme a été proposé en 2017.

La mise en œuvre de la stratégie nationale repose sur une responsabilité partagée entre l’état et les collectivités territoriales. Sur la base des principes communs et des recommandations stratégiques, le programme d’actions 2017-2019 s’organise autour de 5 axes :

  • Développer et partager la connaissance sur le trait de côte (Axe A) ;
  • Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées (Axe B) ;
  • Développer des démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale (Axe C) ;
  • Identifier les modalités d’intervention financière (Axe D) ;
  • Communiquer, sensibiliser et former aux enjeux de la gestion du trait de côte (Axe transversal).

Depuis 2014, un comité national de suivi de la mise en oeuvre de la stratégie nationale a été mis en place. Deux élues ont été désignées co-présidentes de ce comité : Pascale Got, députée de la Gironde, et Chantal Berthelot, députée de Guyane. Le comité national de suivi a produit en octobre 2015 un rapport intitulé "40 mesures pour l'adaptation des territoires littoraux au changement climatique et à la gestion intégrée du trait de côte".

En 2016, les deux députées ont déposé une proposition de loi "portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique", visant à mettre en place de nouveaux outils pour la gestion du risque érosion et la mise en oeuvre de la relocalisation.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Lancement d'un appel d'offre pour la réalisation de l'occupation du sol historique du littoral aquitain

Par décision du conseil d'administration, les membres du GIP Littoral Aquitain ont souhaité lancer une étude sur l'évolution passée et future des espaces naturels, agricoles et forestiers (NAF) sur le littoral aquitain.

Cette étude doit servir de base commune et objective pour identifier les évolutions d’occupation du sol intervenues depuis 1985 sur le territoire des SCOT littoraux de l’ex-Aquitaine, éclairer les dynamiques spatiales en cours et à venir, mieux appréhender le devenir des espaces NAF, sensibiliser les territoires à la problématique de l’artificialisation des milieux, pour favoriser une gestion économe de l’espace, qui tienne compte du patrimoine naturel.

Dans ce cadre, le GIP Littoral Aquitain recherche un prestataire capable de l'accompagner dans la réalisation de l'occupation du sol historique sur le territoire des SCOT du littoral aquitain (à partir des orthophotos historiques) et la production de statistiques associées. Les offres sont attendues avant le 13/07/2018 à 17h00.

Lien vers la consultation publique

 

 

24/07/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 5 juillet à Rochefort un séminaire thématique autour du défi de la préservation des territoires littoraux. Deuxième d’une série de quatre qui se poursuivent tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 80 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps...
20/06/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 31 mai dernier un séminaire thématique autour du défi de l’attractivité des territoires littoraux. Premier d’une série de quatre qui se tiendront tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 110 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps privilégié a...