La stratégie nationale

Le Grenelle de la Mer a proposé la définition d'une stratégie nationale et d’une méthodologie de gestion du trait de côte, du recul stratégique et de la défense contre la mer. Cet engagement, après concertation, a permis d’aboutir fin 2011 à la définition d'une stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte 2012–2015, sous-titrée "vers la relocalisation des activités et des biens". Pour faire suite à ce premier programme d’actions, un nouveau programme a été proposé en 2017.

La mise en œuvre de la stratégie nationale repose sur une responsabilité partagée entre l’état et les collectivités territoriales. Sur la base des principes communs et des recommandations stratégiques, le programme d’actions 2017-2019 s’organise autour de 5 axes :

  • Développer et partager la connaissance sur le trait de côte (Axe A) ;
  • Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées (Axe B) ;
  • Développer des démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale (Axe C) ;
  • Identifier les modalités d’intervention financière (Axe D) ;
  • Communiquer, sensibiliser et former aux enjeux de la gestion du trait de côte (Axe transversal).

Depuis 2014, un comité national de suivi de la mise en oeuvre de la stratégie nationale a été mis en place. Deux élues ont été désignées co-présidentes de ce comité : Pascale Got, députée de la Gironde, et Chantal Berthelot, députée de Guyane. Le comité national de suivi a produit en octobre 2015 un rapport intitulé "40 mesures pour l'adaptation des territoires littoraux au changement climatique et à la gestion intégrée du trait de côte".

En 2016, les deux députées ont déposé une proposition de loi "portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique", visant à mettre en place de nouveaux outils pour la gestion du risque érosion et la mise en oeuvre de la relocalisation.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Nouvelle étape pour l’Aménagement Durable de Seignosse 

Le comité de pilotage final de l’étude préalable Aménagement Durable des Stations s’est tenu le 29 septembre à Seignosse. Après 14 mois d’étude, le maire a pu remercier l’ensemble des partenaires et acteurs qui se sont fortement mobilisés tout au long de la démarche ; il a également rappelé les temps de concertation mis en place en direction de la population : concertation de rue, réunion publique, animation du blog Seignosse 2030 …

Grâce au soutien d’un groupement de bureaux d’étude constitué d’INterland ; Letsgrow ; Soliha et LTDBS, la commune dispose aujourd’hui d’une vision de long terme ; et ce sont 4 axes d’intervention prioritaires qui ont été identifiés comme permettant d’enclencher le projet de territoire :  le cœur du Penon et l’entrée de plage ; la promenade de la dune du Penon aux Bourdaines ; une valorisation des étangs et enfin un plan d‘action pour les copropriétés privées de Seignosse Océan. Après l’étude, vient aujourd’hui le temps de la mise en œuvre des projets, et la commune a rappelé son souhait de poursuivre ce travail de manière partenariale en associant l’ensemble des parties prenantes.  

Plus d'informations

19/09/2017
Les actes de la journée ADS du 6 juillet 2017 «en vacances, on oublie sa voiture» sont désormais disponibles. Intermodalité, innovations, aménagement, connaissance, retrouvez l’ensemble des réflexions et des échanges autour des nouvelles mobilités littorales. Pour en savoir plus : le programme , l'essentiel de la journée , les Actes .
12/09/2017
Le 12 juillet dernier, les partenaires des projets plans plages de Gastes et Cap de l'Homy ont pu découvrir, lors des inaugurations, les aménagements réalisés dans le cadre de la requalification de ces sites landais. Ces rencontres ont également été l'occasion de faire un point d'étape sur les actions collectives menées par le GIP d'une part en faveur d'une meilleure prise en compte de la glisse...