Foncier littoral

La question foncière est apparue comme une thématique incontournable à la croisée des problématique d'habitat, de développement économique et touristique, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers mais aussi de gestion des risques.

La connaissance, l’observation et le suivi des marchés immobiliers et fonciers sont apparus comme des enjeux importants à l’échelle du littoral. C'est pourquoi, le GIP littoral aquitain s'est engagé dans la production et la diffusion d'éléments de connaissance dédiés aux spécificités du foncier littoral.

Le foncier du tourisme social

Le littoral aquitain a été fortement marqué par les actions menées par la MIACA dans les années 60. Grâce à un programme d’aménagement ambitieux des territoires côtiers, elle a permis de valoriser les atouts du territoire, notamment sur le plan touristique et de se prémunir d’atteintes irréversibles concernant l’environnement et le paysage. Ce programme d’aménagement a notamment été marqué par l’implantation de villages vacances et de centres de vacances, pour garantir l’accès des zones littorales à tous. En accord avec les élus locaux, la MIACA a donné une large place au tourisme social en installant  à la fois des établissements appartenant aux collectivités, à de grandes associations et à des comités d’entreprises. Aujourd’hui, certains équipements des stations aménagées dans ce cadre vieillissent et ne répondent plus aux attentes des clients, et les associations et syndicats n’ont plus les mêmes moyens financiers et humains. Avec un foncier de plus en plus rare et des tensions environnementales croissantes, l’activité touristique sociale doit désormais évoluer afin de se maintenir.

L’étude sur les enjeux du tourisme social et foncier

Le maintien de la vocation sociale du littoral aquitain fait l’objet d’une demande forte des élus locaux notamment exprimée dans l’axe 2 « économie emploi » du PDDLA. Une des premières actions du GIP Littoral Aquitain en matière de tourisme a été le lancement d’une réflexion prospective sur le tourisme. L’Etude prospective tourisme, rendue publique en 2013, a permis de définir des orientations régionales et des propositions d’actions opérationnelles permettant de répondre aux enjeux du tourisme futur. Les membres du GIP ont souhaité s’appuyer sur ce travail prospectif pour identifier des actions prioritaires et ciblées en matière de tourisme : c’est dans ce cadre qu’ils ont choisi de mener une action en direction du foncier des sites de tourisme social en 2014, en s’appuyant sur l’étude menée par le Conseil régional d’Aquitaine en 2012/2013.

L'étude a permis d’identifier les enjeux propres au secteur du tourisme social : enjeu social, mais également économique, notamment par rapport aux clientèles familiales qui constituent aujourd’hui une part importante des touristes aquitains. Elle a également permis de mieux connaître la situation et appréhender l’avenir des équipements situés sur le littoral aquitain, et comprendre ce qui bloque leur reconversion. Un rapport et une cartographie des sites de tourisme social ont été produits et plusieurs orientations et préconisations d’aménagement ont été proposées afin de permettre à ces espaces de retrouver une fonction au sein des territoires.

Cette étude a permis de prioriser les actions à conduire et les moyens à mobiliser au niveau régional, le travail du GIP est maintenant d’identifier les projets de reconversion les plus adaptés en fonction des spécificités de chaque site, d’accompagner les communes qui le souhaitent et de mener une réflexion globale sur l’évolution du champ du tourisme social.

 

Le foncier de l'hôtellerie de plein-air

Les campings occupent jouent un rôle économique important pour le littoral aquitain. Secteur en pleine mutation, le foncier stratégique qu'ils occupent mérite une attention particulière dans une optique de développement durable. L'identification de ce foncier fait l'objet d'une première analyse.Dans le cadre des travaux menés par le GIP Littoral aquitain sur l’organisation de l’espace et l’aménagement durable des stations, les membres du groupement ont mis en avant la nécessité d’un travail spécifique sur l’hôtellerie de plein-air. Les campings occupent un foncier stratégique sur le littoral aquitain ; et à travers le suivi de plusieurs projets, il est apparu qu’une fin de Délégation de Service Public ou de bail pouvait être l’occasion de repenser leur positionnement.

Les membres du GIP Littoral aquitain ont donc souhaité lancer un travail d’identification du foncier public et des modes de gestion des hébergements de l’hôtellerie de plein air. L’objectif est de repérer des opportunités et d’accompagner les collectivités dans leurs projets et dans la mise en relation avec des opérateurs potentiels.

L’étude sur les enjeux du foncier de l'hôtellerie de plein-air

En 2016, le GIP Littoral aquitain s’est engagé à produire un rapport à l’échelle du périmètre des SCOT littoraux (165 communes réparties dans les 10 SCOT littoraux aquitains) à partir des données du fichier SIRTAQUI (CRTA), de l’Occupation du Sol, du fichier MAJIC (matrice cadastrale de la DGFIP) et d’une enquête auprès des collectivités territoriales. Ce rapport a permis de caractériser le foncier de l’hôtellerie de plein air, d’identifier des opportunités de développement conformes au cadre réglementaire et d’améliorer les relations avec les opérateurs en recherche de sites sur le territoire.

L'organisation d'une journée thématique dédiée à l'hôtellerie de plein-air

Le rapport a fait l'objet d'une restitution auprès de l'ensemble du partenariat littoral le 24 janvier 2017 à Léon afin d’en partager l'état des lieux et les chiffres-clés ainsi que les grands enjeux en matière d’aménagement, d’économie et d’attractivité touristique. S’appuyant sur le retour d’expériences de professionnels, de collectivités, de juristes et de spécialistes du secteur de l’hôtellerie de plein-air, la journée a également eu pour objectif d’esquisser les actions de demain pour permettre le maintien d’une offre diversifiée et de qualité sur le littoral. A cette occasion, le rapport a été diffusé a l'ensemble des 110 participants ainsi que deux fiches de synthèse reprenant d'une part l'état des lieux et les chiffres-clés et d'autre part les opportunités et enjeux .

 

Journée thématique "Foncier Littoral"

L’objectif de la journée du 17 avril 2015 a été de dresser un panorama des grands enjeux en matière foncière, de mettre en avant des démarches locales concrètes et exemplaires et d’ouvrir les réflexions sur les prochains défis à relever. A travers l’ensemble des témoignages et échanges entre les participants, le GIP Littoral Aquitain souhaite ainsi accompagner les élus et les techniciens du littoral vers une meilleure appréhension de la thématique foncière sur leur territoire.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Du nouveau à Bidart : la voie verte de l'Uhabia en phase travaux

Depuis ce mois d’octobre, le chantier de la voie verte de l’Uhabia a démarré. Cette voie verte qui se connectera à la Vélodyssée au niveau de la plage de l’Uhabia et remontera jusqu’au Moulin de Bassilour, est le support visible du traitement des questions d’accessibilité et d’itinérance douce à l’échelle de Bidart. Pensé comme un lieu de partage, de lien avec les zones d’habitation et de campings, de mixité d’usages (sport, promenade, détente… ), cet itinéraire est la meilleure solution pour connecter le littoral à l'intérieur du territoire.

Pour en savoir plus : cliquer sur la video de présentation du projet 

 

 

 

 

12/12/2018
Le GIP Littoral, sur décision du conseil d'administration du 10 décembre 2018, ouvre un poste de Chargé(e) de projets Stratégies d'adaptation. Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à envoyer à l'adresse...
21/11/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance, le partenariat s'est réuni le 4 octobre à Biarritz pour le 3ème séminaire thématique. Près de 80 personnes étaient présentes pour échanger sur les questions socio-économiques du littoral de Nouvelle-Aquitaine. Prochain rendez vous pour le 4ème et dernier séminaire : le 7 décembre prochain à La Rochelle sur les risques. Pour...