Poste de secours innovant en bois

Le poste de secours, bâtiment central dans le cadre de l’aménagement des plages.

Le schéma plan plages préconise un certain nombre de mesures sur le plan de l’aménagement, notamment en ce qui concerne les plans plages « nature » et « accueil nature », pour lesquels les équipements légers et démontables sont à privilégier afin de conserver l’image de « côte sauvage » du littoral aquitain et de préserver au mieux les milieux naturels et paysages. Certains sites possèdent des postes MNS modulaires (en location) mais sans intégration paysagère ni réelle efficacité fonctionnelle.

De plus, les derniers hivers ont été marqués par une actualité qui vient relancer un débat sur l’implantation des postes de secours sur les plages aquitaines. L’érosion naturelle du littoral, associée à des événements ponctuels, a entraîné des situations à risque pour plusieurs postes de secours. Plusieurs cas viennent poser la question de la nécessaire mobilité de ces bâtiments pour répondre au recul du trait de côte. Les attentes en matière de préservation de l’environnement imposent aujourd’hui de penser la construction de ces bâtiments dans une logique de conception durable et de choisir des matériaux respectueux en termes d’intégration paysagère.

Un référentiel technique pour un poste de secours innovant en bois sur les plages aquitaines

Fort de ce constat, les membres du GIP Littoral Aquitain associés à l’ONF ont souhaité lancé une étude visant à produire un référentiel technique pour l’élaboration d’un poste de secours innovant en bois. Six critères ont été définis collectivement pour concevoir un bâtiment innovant : le double usage (été/hiver), la modularité (pour répondre à l’évolution du trait de côte), l’intégration paysagère, la fonctionnalité, la conception durable et l’analyse économique.

Pour son caractère innovant, le projet a été labellisé par le Pôle de compétitivité Xylofutur et a obtenu des financements du Conseil régional d’Aquitaine, des Conseils généraux de la Gironde et des Landes, ainsi que de la commune de Biscarrosse qui souhaite accueillir un prototype dès la saison 2015.

Le groupement a accompagné cette étude dans la rédaction du cahier des charges et la définition du projet. L'étude a été menée de juin à novembre 2014. Le référentiel est aujourd’hui finalisé et  s’adresse à la fois aux collectivités territoriales, aux partenaires institutionnels du GIP Littoral Aquitain et de l’ONF, ainsi qu’aux entreprises de la filière bois.

Ce travail constitue une première étape pour le partenariat littoral aquitain : le rapprochement avec les acteurs de la filière bois constitue un enjeu majeur aujourd’hui pour des collectivités qui de par leurs caractéristiques propres, portent les valeurs du développement durable au quotidien dans la mise en œuvre de leurs projets.

Le GIP et l’ONF ont organisé fin 2014 une restitution du travail réalisé dans le cadre du référentiel. Environ 80 personnes étaient présentes à cette journée,  plus de la moitié étaient des acteurs de la filière bois.

 

En 2015, à l’issue d’une procédure de marché public, la commune de Biscarrosse a retenu la scierie Labadie pour la construction d’un nouveau poste de secours mobile. La scierie Labadie, implantée à Roquefort (40), spécialisée dans la construction en pin maritime, s’est engagée à proposer un produit à base de panneaux CLT. Il s’agit de la solution constructive mise en avant dans le référentiel. Le nouveau poste de secours, composé de 3 modules représentant une superficie de 54m², a été installé en juin 2016 sur la plage sud de Biscarrosse. Le coût de fabrication du prototype en pin maritime est de 108 115€ HT. La commune de Biscarrosse a pu compter sur le soutien financier de l’Etat (25%), de la Région Nouvelle Aquitaine (20%) et du département des Landes (20%) qui encouragent ainsi cette innovation.  

Un groupement de commande pour mutualiser l'acquisition de modules bois 

Lors de l'analyse des besoins, plusieurs collectivités littorales avaient manifesté leur besoin pour ce type de solutions mobiles en bois. Un accompagnement du GIP à la constitution d’un groupement de commande a permis à 6 collectivités de mutualiser leurs achats. Les communes du Porge, de Biscarrosse, de Seignosse, d'Hendaye, la CdC des Lacs Médocains et le SIAZIM (syndicat intercommunal d'aménagement de la zone d'Ilbarritz Mouriscot) se sont donc regoupés fin 2016 pour commander une dizaine de bâtiments mobiles qui seront implantés pour les premiers dès la saison estivale 2017.  L'opération est soutenue financièrement par les fonds européens (FEDER). 

Les communes de Seignosse et d'Hendaye ont ainsi été équipées de nouveaux postes de secours pour la saison estivale 2017. 

       

Les différentes étapes de la construction du poste de secours prototype de Biscarrosse - © Photos Scierie Labadie et GIP Littoral aquitain

          

Le poste de secours d'Hendaye, inauguré le 20 juin 2017- © Photos GIP Littoral aquitain

 

Dernières actualités & veille médias

A la une

Lancement d'un appel d'offre pour la réalisation de l'occupation du sol historique du littoral aquitain

Par décision du conseil d'administration, les membres du GIP Littoral Aquitain ont souhaité lancer une étude sur l'évolution passée et future des espaces naturels, agricoles et forestiers (NAF) sur le littoral aquitain.

Cette étude doit servir de base commune et objective pour identifier les évolutions d’occupation du sol intervenues depuis 1985 sur le territoire des SCOT littoraux de l’ex-Aquitaine, éclairer les dynamiques spatiales en cours et à venir, mieux appréhender le devenir des espaces NAF, sensibiliser les territoires à la problématique de l’artificialisation des milieux, pour favoriser une gestion économe de l’espace, qui tienne compte du patrimoine naturel.

Dans ce cadre, le GIP Littoral Aquitain recherche un prestataire capable de l'accompagner dans la réalisation de l'occupation du sol historique sur le territoire des SCOT du littoral aquitain (à partir des orthophotos historiques) et la production de statistiques associées. Les offres sont attendues avant le 13/07/2018 à 17h00.

Lien vers la consultation publique

 

 

24/07/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 5 juillet à Rochefort un séminaire thématique autour du défi de la préservation des territoires littoraux. Deuxième d’une série de quatre qui se poursuivent tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 80 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps...
20/06/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 31 mai dernier un séminaire thématique autour du défi de l’attractivité des territoires littoraux. Premier d’une série de quatre qui se tiendront tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 110 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps privilégié a...