Les stratégies locales de gestion de la bande côtière

Lutter ou s’adapter à l’érosion côtière : les stratégies locales sont l'outil d’aide à la décision pour les territoires pour la gestion du risque à court, moyen et long terme

 

 

Un cadre régional

La stratégie régionale de gestion de la bande côtière, validée par l’Etat et les collectivités territoriales du littoral aquitain en 2012, a défini des grandes orientations pour la gestion durable de la bande côtière. Elle a prévu l’élaboration de stratégies locales  pour permettre d’affiner ces orientations et les adapter aux projets des territoires.

Le premier objectif d’une stratégie locale est de réduire durablement et efficacement la vulnérabilité des personnes, des biens et des activités à l’érosion côtière. Les stratégies locales sont mises en place prioritairement là où les risques d’érosion marine et de mouvements de falaises sont importants. Elles doivent être menées sur un territoire cohérent du point de vue du fonctionnement des systèmes, des aléas et des enjeux.

Une stratégie locale doit être portée par une collectivité territoriale, avec une volonté politique de partager un diagnostic et de conduire un projet avec l’ensemble des acteurs concernés par la gestion de la bande côtière. Elle débouche sur la coordination et la planification des actions locales de gestion de la bande côtière dans un programme d'actions unique, articulé avec les documents réglementaires (PPR, PLU et Scot) et ce dans une vision stratégique.

Plus d’informations sur la méthode d'élaboration des stratégies locales de gestion de la bande côtière, voir le guide de l'action locale de la stratégie régionale.

 

 

 

 

Les Résultats des stratégies locales

Au 1er mars 2019, toutes les collectivités prioritaires identifiées par la stratégie régionale ont lancé l’élaboration d’une stratégie locale érosion, et la quasi-totalité d'entre-elles ont achevé cette phase d'études, pour entrer dans la phase de mise en oeuvre opérationnelle du programme d'actions de leur stratégie locale. Les Maires et Présidents d’intercommunalités ont fait des choix majeurs et difficiles entre protection, déconstruction préventive et déplacement des biens et activités menacés. Pour mettre en œuvre ces actions d’intérêt général, et ainsi assurer la protection des vies humaines et la préservation du littoral, il convient désormais de mobiliser dans les cinq prochaines années 50 Millions d’euros.

Stratégie locale de la Pointe du Médoc volet Nord

Stratégie locale de Lacanau

Stratégie locale des passes du bassin d'Arcachon - volet Lège-Cap Ferret

Stratégie locale des passes du bassin d'Arcachon - volet Biscarrosse

Stratégie locale de Mimizan

Stratégie locale de Capbreton

Stratégie locale de l'Agglomération Pays Basque, volet Nord (pôle territorial Côte Basque Adour) et volet Sud (pôle territorial Sud Pays Basque)