Uhabia 360°, une large concertation pour accompagner le projet de réaménagement durable de la Vallée de l’Uhabia

Mardi, 11 mai, 2021

En 2013, la commune de Bidart s’engageait comme site pilote dans la démarche Aménagement Durable des stations et territoires touristiques. Deux ans plus tard, la commune disposait d’une véritable feuille de route phasée et chiffrée pour amorcer la transformation de la Vallée de l’Uhabia.

En s’inscrivant dans cette démarche régionale, elle contribuait aussi pleinement à la mise en œuvre des grands principes d’aménagement et de gestion durable qui sont aujourd’hui portés par l’ensemble du partenariat littoral et récemment valorisés à travers le document « Littoral 2030 : Réussir la transition du littoral de Nouvelle-Aquitaine ».

Le 1er acte d’aménagement sur le secteur a consisté à réaliser la voie verte de l’Uhabia, inaugurée au printemps 2019, devenue un équipement majeur et très apprécié des Bidartars comme des visiteurs du territoire. Ce projet de voie verte est né de la conviction que la vallée et la plage de l’Uhabia constituent un véritable écrin naturel qui doit être sauvegardé et mis en valeur dans une logique de développement durable.

Concrètement, il s’est agi d’ouvrir un cheminement doux partagé par les piétons et les vélos, permettant de traverser la commune sur un axe Ouest-Est. Depuis l’estuaire du fleuve jusqu’aux quartiers de l’intérieur, ce cheminement relie — en interconnexion avec d’autres chemins — les quartiers de Bidart mais aussi les infrastructures touristiques tels que les campings et les sites emblématiques de la commune. Depuis cet itinéraire principal, d’autres liaisons permettent aussi de mailler plus largement le territoire avec la zone d’activité d’Izarbel ou encore avec la Vélodyssée.

Cette nouvelle offre de mobilité de 6 km constitue la colonne vertébrale d’un réseau de cheminements doux et valorise les sites et paysages de la commune. Elle répond d'abord à la logique d’apaisement recherchée en période estivale, en offrant une alternative sérieuse pour se déplacer autrement sur le territoire et limiter la saturation des axes routiers. Mais elle agit aussi comme une desserte locale tout au long de l’année entre les quartiers et un pôle gare dont la municipalité souhaite la prochaine réouverture. Enfin, ce 1er acte permet de reconsidérer les problématiques de stationnement au plus près de la plage.

Début 2021, la commune de Bidart s’est engagée dans l’acte 2 de l’aménagement durable. Projet-phare de la mandature, le projet de réaménagement durable va chercher à mettre en valeur l’Estuaire de l’Uhabia autour de 4 secteurs pour lesquels des premières orientations d’aménagement ont pu être proposées, mais qui nécessitent d’être retravaillées au regard des évolutions liées à la création de la Voie verte, aux nouvelles actions du territoire en matière de développement des solutions alternatives à la voiture, mais aussi en y intégrant un nouveau secteur de projet non étudié dans le cadre de l’étude ADS de 2013.

Ces 4 secteurs de projets sont les suivants :

  • le secteur de la plage et la place Verte et Bleue qui la jouxte (espace d’un ancien terrain de rugby délaissé depuis plusieurs années, et d’un 1er parking situé en face de commerces),
  • la basse vallée de l’Uhabia, plaine sportive et quartier de la plage situé de l’autre côté de la voie départementale, deux entités qui n’ont en commun que leur situation rétro-littorale, mais qui profitent pourtant de la même ambiance maritime ;
  • la RD 810, axe de jonction qui créé sur cette plaine estuarienne, une coupure dans le territoire et dans le paysage ;
  • le quartier de la Gare, constitué en partie d’une ZAD, secteur qui n’a pas fait l’objet d’un examen global dans le cadre de l’étude ADS.

Le souhait de la collectivité est de partager des orientations en matière de changement et de recomposition du secteur, mais aussi de s’appuyer sur les usages et la concertation des usagers pour construire le projet. La commune a donc souhaité profiter de ce projet pour mettre en place une véritable démarche de concertation avec la population.

Les sujets à traiter nécessitent une concertation étroite avec les partenaires institutionnels (le Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques pour le traitement de l’axe central RD810, l’Agglomération Pays Basque et son Syndicat des Mobilités pour l’amélioration des mobilités sur le secteur, les commerçants présents sur le site). Mais au-delà, c’est toute la population qu’elle souhaite écouter. L’estuaire et la vallée impliquent divers espaces dont l’avenir est à déterminer  ensemble afin de former un projet harmonieux.

  • Comment concilier activité humaine et préservation des espaces naturels ?
  • Comment nous adapter aux aléas du changement climatique ?
  • Quels aménagements envisager pour répondre aux aspirations et aux besoins des Bidartars ?

Pour mener à bien cette démarche, la collectivité a fait le choix de s’appuyer sur 2 prestataires qui vont travailler ensemble. Pour la concertation publique, c’est le Groupement Groupe HER/Mariette Marty Architecte Enseignante/Artenium qui a été retenu. Pour le volet aménagement, c’est un groupement piloté par Phytolab, agence de paysage et d’environnement qui a été retenu dans le cadre d’un groupement de bureaux d’études (INterland, Artelia et Espelia)

Un site internet dédié à la concertation citoyenne autour de la revalorisation de l’estuaire et de la vallée de l’Uhabia a été mis en ligne au printemps 2021 : UHABIA 360°. Au-delà du site internet qui donnera de l’information et permettra de recueillir des avis et des contributions sur le projet, la commune est en train de mettre en place une commission citoyenne et plusieurs temps d’échanges sous diverses formes sont prévues tout au long de la mission. Aupa Bidarte !

         

Lien vers le site dédié à la concertation