Les stratégies locales de gestion de la bande côtière

Lutter ou s’adapter à l’érosion côtière : les stratégies locales sont l'outil d’aide à la décision pour les territoires pour la gestion du risque à court, moyen et long terme. 

 

 

Un cadre régional

La stratégie régionale de gestion de la bande côtière, validée par l’Etat et les collectivités territoriales du littoral aquitain en 2012, a défini des grandes orientations pour la gestion durable de la bande côtière. Elle a prévu l’élaboration de stratégies locales  pour permettre d’affiner ces orientations et les adapter aux projets des territoires.

Le premier objectif d’une stratégie locale est de réduire durablement et efficacement la vulnérabilité des personnes, des biens et des activités à l’érosion côtière. Les stratégies locales sont mises en place prioritairement là où les risques d’érosion marine et de mouvements de falaises sont importants. Elles doivent être menées sur un territoire cohérent du point de vue du fonctionnement des systèmes, des aléas et des enjeux.

Une stratégie locale doit être portée par une collectivité territoriale, avec une volonté politique de partager un diagnostic et de conduire un projet avec l’ensemble des acteurs concernés par la gestion de la bande côtière. Elle débouche sur la coordination et à la planification des actions locales de gestion de la bande côtière dans un programme d'actions unique, articulé avec les documents réglementaires (PPR, PLU et Scot) et ce dans une vision stratégique.

Au 1er décembre 2017, toutes les collectivités prioritaires ont lancé l’élaboration d’une stratégie locale érosion, et la moitié d'entre-elles ont achevé cette phase d'études, pour entrer dans la phase de mise en oeuvre opérationnelle du programme d'actions de leur stratégie locale.

Plus d’informations sur la méthode d'élaboration des stratégies locales de gestion de la bande côtière, voir le guide de l'action locale de la stratégie régionale.

 

 

Les premières stratégies locales 

Stratégie locale de Lacanau

Stratégie locale des passes du bassin d'Arcachon - volet Lège-Cap Ferret

Stratégie locale de Mimizan

Stratégie locale de Capbreton

Stratégie locale de l'Agglomération Pays Basque, volet Nord (pôle territorial Côte Basque Adour) et volet Sud (pôle territorial Sud Pays Basque)

Dernières actualités & veille médias

A la une

Lancement d'un appel d'offre pour la réalisation de l'occupation du sol historique du littoral aquitain

Par décision du conseil d'administration, les membres du GIP Littoral Aquitain ont souhaité lancer une étude sur l'évolution passée et future des espaces naturels, agricoles et forestiers (NAF) sur le littoral aquitain.

Cette étude doit servir de base commune et objective pour identifier les évolutions d’occupation du sol intervenues depuis 1985 sur le territoire des SCOT littoraux de l’ex-Aquitaine, éclairer les dynamiques spatiales en cours et à venir, mieux appréhender le devenir des espaces NAF, sensibiliser les territoires à la problématique de l’artificialisation des milieux, pour favoriser une gestion économe de l’espace, qui tienne compte du patrimoine naturel.

Dans ce cadre, le GIP Littoral Aquitain recherche un prestataire capable de l'accompagner dans la réalisation de l'occupation du sol historique sur le territoire des SCOT du littoral aquitain (à partir des orthophotos historiques) et la production de statistiques associées. Les offres sont attendues avant le 13/07/2018 à 17h00.

Lien vers la consultation publique

 

 

24/07/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 5 juillet à Rochefort un séminaire thématique autour du défi de la préservation des territoires littoraux. Deuxième d’une série de quatre qui se poursuivent tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 80 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps...
20/06/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 31 mai dernier un séminaire thématique autour du défi de l’attractivité des territoires littoraux. Premier d’une série de quatre qui se tiendront tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 110 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps privilégié a...